Pretimmobiliersimulation.fr
 
 
 
QUE FAIRE EN CAS DE BAISSE DES TAUX?
Si vous avez opté pour un prêt à taux fixe, vous êtes prémuni contre toute hausse de taux mais, en contrepartie, vous ne pourrez pas, en principe, profiter des baisses de taux.
Pour autant, vous n'êtes pas totalement démuni si le prêt que vous avez souscrit présente un taux d'intérêt manifestement supérieur aux conditions actuelles. Vous avez le choix entre deux solutions:
  Renégocier le prêt
Avant tout, essayez de renégocier les conditions initiales de votre prêt avec votre banquier ou votre établissement de crédit. Concrètement, cela veut dire que vous allez essayer d'obtenir une baisse du taux d'intérêt, qui pourra se traduire soit par une baisse de vos mensualités, la durée du prêt ne bougeant pas, soit par une réduction de la durée, à mensualités égales, soit encore par un « mixte » des deux.
Si vous êtes un bon emprunteur (vous payez régulièrement vos échéances), il n'est pas dit que le banquier ne fasse pas un geste commercial en votre faveur, en acceptant de revoir le taux d'intérêt à la baisse.
Cette révision du contrat, cette renégociation, a le mérite de l'économie puisqu'elle entraîne peu de frais, voire même aucun frais (c'est une affaire de négociation entre vous et votre banquier).
  Rembourser par anticipation
Si votre banquier refuse de renégocier votre prêt (aucune loi ne l'y oblige à part les cas de surendettement), vous avez la possibilité de rembourser par anticipation. Cela suppose donc que vous trouviez, auprès d'un autre établissement financier, un prêt à des conditions plus favorables, et que vous vous serviez de ce prêt pour rembourser votre emprunt actuel.
Si vous vous orientez vers cette solution, sachez que, pour que l'opération soit intéressante, le taux offert doit être significativement inférieur à votre taux actuel, et qu'il faut comparer des frais payables aujourd'hui avec une économie réalisable dans le temps.
Si, par exemple, le remboursement anticipé vous fait gagner 30 € par mois pendant 10 ans, l'économie totale dans le temps sera de : 3 600 € (30 x 12 x 10).
Mais si, pour cela, vous devez payer une indemnité de remboursement anticipé de 2000 €, une mainlevée d'hypothèque de 500 € et de nouveaux frais de dossier et d'hypothèque de 1 100 € (total: 3600 €), l'opération sera neutre, et même déficitaire, puisque vous serez amené à débourser immédiatement ces 3 600 € alors que l'économie réalisée grâce au nouveau taux sera échelonnée sur 10 ans. .

PUB

 
 
 
Pub


   
 
©2006 infos-007.com